Pêche à la Ouananiche: Guide incontournable pour réussir

Lorsque vous achetez via nos liens, nous pouvons gagner une commission. En savoir plus.

La ouananiche, un saumon atlantique qui vit dans les lacs d’eau douce, est très prisée des pêcheurs et se trouve principalement dans les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de l’Outaouais.

Dans d’autres régions, comme en Mauricie, la ouananiche aurait été introduite lors de l’époque des clubs de pêche privés.

La pêche à la ouananiche se pratique à gué et en embarcation au lac Saint-Jean, mais également à la mouche en rivière, où cette activité est contingentée.

Un résumé de la Ouananiche

CaractéristiqueInformation
Nom scientifiqueSalvelinus namaycush, ouananiche
Noms communsOuananiche, truite des lacs terrestre, truite landlocked
AlimentationCarnivore – principalement des poissons, des insectes aquatiques et du zooplancton
Aire de répartition indigèneAmérique du Nord, principalement dans le bassin du Saint-Laurent et au Labrador
Environnement préféréEaux douces des lacs et des rivières. Préfère les eaux profondes et froides.
Température de l’eau préféréeEntre 10 et 15 degrés Celsius (50-59 degrés Fahrenheit)
Tolérance à la températureTolère une gamme de températures mais préfère des eaux froides.
Espérance de vie moyenneEnviron 10 à 20 ans
Taille moyenneEn général, de 40 à 75 centimètres de longueur.
Poids moyenVarie entre 2 et 5 kg, mais certains spécimens peuvent dépasser 10 kg.

Alimentation de la Ouananiche

Son régime alimentaire se compose principalement de petits poissons, en particulier des éperlans arc-en-ciel.

Elle se nourrit également d’insectes et d’autres invertébrés aquatiques.

Les habitudes alimentaires de la ouananiche ont été étudiées de manière approfondie. Il a été constaté que son régime alimentaire peut varier en fonction de la disponibilité des sources de nourriture.

La population de ouananiche a diminué au début des années 2000 en raison d’une diminution de l’abondance de l’éperlan arc-en-ciel entrainent une modification de ses habitudes alimentaires.

Après la mise en place d’un plan de restauration basé sur des mesures réglementaires strictes et un programme intensif de repeuplement, il y a eu une amélioration substantielle de la situation de la ouananiche. En particulier dans la région du Lac Saint-Jean au Québec.

Où vit la Ouananiche?

Elle préfère les eaux froides et bien oxygénées, et elle est souvent trouvée dans les rivières et les ruisseaux qui se jettent dans ces lacs.

La ouananiche a besoin d’un habitat de reproduction approprié pour survivre, et elle utilise généralement les cours d’eau pour la fraie.

Ces cours d’eau sont des sanctuaires de pêche, où la pêche n’est pas permise pour protéger la ouananiche et son habitat de fraie.

Le maintien de la qualité de l’eau et la gestion de l’habitat sont essentiels pour assurer la survie de la ouananiche et la pérennité de sa population.

Des projets d’aménagement sont régulièrement mis en place pour améliorer l’habitat de reproduction de la ouananiche, notamment en aménageant des tributaires pour offrir des conditions de fraie optimales.

Distribution de la Ouananiche au Québec

Voici un aperçu fourni par le gouvernement du Québec indiquant les zone où la Ouananiche est présente.

L’Histoire de la Pêche Ouananiche

Au fil des années, la pêche à la ouananiche est devenue une activité prisée au Québec, notamment dans la région du Lac Saint-Jean.

Cette pratique de pêche s’est développée grâce à la présence abondante de ce poisson. Principalement dû à son aspect dynamique et batailleur qui se distingue par sa capacité à offrir un véritable défi aux pêcheurs.

La pêche à la ouananiche est devenue un phénomène touristique au Lac Saint-Jean, depuis les années 1880, grâce à l’homme d’affaires américain Horace Jansen Beemer.

Celui-ci a su reconnaître le potentiel touristique lié à cette pratique de pêche, transformant ainsi l’image de la région et contribuant à son essor économique.

Au cours des décennies suivantes, la popularité de la pêche ouananiche a connu des hauts et des bas, en fonction de l’abondance des populations de ce poisson dans le Lac-Saint-Jean.

Aujourd’hui, afin de préserver ce patrimoine, le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs s’efforce de maintenir des mesures de gestion adaptées, visant à assurer la pérennité de cette espèce et la qualité de son habitat.

Techniques de Pêche

Les Leurres pour la Ouananiche

Pour augmenter vos chances de succès, il est essentiel de choisir les bons leurres.

Que vous préfériez les cuillères, les poissons-nageurs (crankbait), les mouches ou les techniques avec avançon, il y a une gamme variée à considérer. Voici quelques recommandations :

Leurres & Appâts recommandés pour la pêche à la ouananiche :

  • Vers de terre : Utilisés en ligne morte, ils sont efficaces en profondeur.
  • Cuillères :
    • Dartee bleu
    • Sutton 44
    • Mooselook
    • K-7
    • A-48
    • Dardevil martelé bleu et silver
    • Little Cleo (bleu ou orange)
La cuiller K7 pour la pêche à la ouananiche.
  • Poissons-nageurs :
    • Rapala j9 articulé (particulièrement en noir)
    • Yozuri (argent et violet)
    • Tasmanian devil (bleu-argent)
Rapala j9 articulé noir
  • Autres leurres :
    • Toronto wobbler
    • Mouche magog smelt tendem
  • Technique avec avançon : Une cuillère suivie d’un avançon de 24-36 pouces, avec un très petit hameçon garni d’un gros ver.

Équipé de ces leurres, vous serez prêt pour une expérience de pêche mémorable en quête de la ouananiche.

Pêche à la Mouche pour la Ouananiche

Un pêcheur à la mouche dans une rivière.

La pêche à la mouche est une technique populaire pour capturer la ouananiche.

Il est préférable de pêcher avec une canne à moucher et une soie calante avec un streamer, un tandem ou une mouche tubes.

Pour optimiser vos chances de réussite, il est important de bien choisir la mouche à utiliser en fonction des conditions rencontrées lors de votre sortie de pêche.

Les mouches de différentes couleurs et formes peuvent être employées pour imiter les proies naturelles des ouananiches et ainsi les attirer vers votre hameçon.

Sur les forums spécialisés, nombreux sont ceux qui partagent leurs mouches favorites pour cette belle prise.

Parmi les mouches les plus recommandées pour la ouananiche, on retrouve notamment l’Allan Street Hooker, le Grey Ghost et le White Rabbit Strip.

Mouche White Rabbit Strip utilisé pour la pêche à la ouananiche.

Des classiques tels que le Colonel Bates demeurent également un choix de prédilection pour de nombreux pêcheurs.

Les nymphes ne sont pas en reste avec des options efficaces telles que le Hares Hare et le Casual Dress.

Enfin, le Muddler Marabou en couleur crevette ou brun roux se démarque également.

Muddler Marabou brun roux pour la pêche à la Ouananiche.

Ces recommandations sont le fruit de nombreuses expériences et échanges entre passionnés, et offrent un bon point de départ pour ceux qui cherchent à optimiser leur sélection de mouches pour la ouananiche.

Pêche à la Traîne

La pêche à la traîne est une autre méthode couramment utilisée pour capturer la ouananiche.

Cette technique consiste à traîner un leurre ou une mouche derrière une embarcation en mouvement à une vitesse relativement lente.

La pêche à la traîne peut se révéler très efficace pour localiser les ouananiches dans les lacs, notamment lorsqu’elles sont dispersées ou éloignées des frayères.

Lors de la pêche à la traîne, il est important d’utiliser un leurre adapté à la vitesse de l’embarcation, car la vitesse influence la profondeur à laquelle le leurre sera présenté.

Les cuillères ondulantes et certains types de mouches sont particulièrement efficaces pour cette méthode de pêche.

Profondeur et Vitesse

Pour réussir la pêche à la ouananiche, il est important de maîtriser certains aspects tels que la profondeur et la vitesse.

La ouananiche se trouve généralement à une profondeur d’environ 12 pieds (3,6 m) en début de saison lorsque l’eau est froide, et se déplace vers des profondeurs plus importantes lorsque l’eau se réchauffe.

Lorsque vous pêchez à la traîne, maintenez une distance d’environ 90 pieds (27,4 m) entre vous et l’appât.

La vitesse de déplacement doit varier entre 3 et 5 km/h au début de la saison, et il est conseillé de l’ajuster en fonction de la profondeur d’eau.

Il est important de ralentir lorsque l’eau est froide et que la ouananiche est moins active.

Pour choisir le bon streamer, considérez la profondeur à laquelle vous pêchez. Les couleurs sombres sont généralement plus efficaces en profondeur, tandis que les couleurs vives fonctionnent mieux lorsque vous pêchez la ouananiche en surface.

Mouche de type streamer noir pour la Ouananiche.

De plus, n’hésitez pas à varier la vitesse de votre embarcation entre 1,5 à 3-4 km/h pour tester différents leurres et trouver celui qui attire le plus de poissons.

Lorsque l’eau du lac devient plus chaude, en juillet et août, la ouananiche se pêche au large entre deux eaux.

Utilisez un downrigger et un sonar pour trouver les bons endroits où pêcher. À cette période de l’année, cherchez les bancs d’éperlans, car là où il y a de l’éperlan, il y a souvent des ouananiches.

En gardant ces conseils à l’esprit et en adaptant votre vitesse et votre profondeur en fonction des conditions de pêche, vous augmenterez vos chances de réussir à attraper des ouananiches.

Règles et Réglementations

Limite de Prise

La limite de prise quotidienne pour la pêche à la ouananiche varie en fonction des régions. Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, cette limite peut être d’un à quatre spécimens.

Limite capture ouananiche zone 28.

Par exemple, dans certaines eaux de l’AFC, la limite a été diminuée sauf à un secteur de pêche à la mouche de la rivière Métabetchouane où la limite est d’une seule ouananiche.

Saison de Pêche

La saison de pêche à la ouananiche débute généralement le 15 mai et se termine à une date fixe, en fonction des régions.

Pour le Lac-Saint-Jean, le lac à Jim et la rivière Ouiatchouan, la pêche ouvre le 15 mai.

Notez que certaines zones peuvent être interdites, comme la zone 21, où la pêche à la ouananiche est interdite sauf à l’embouchure de la rivière aux Outardes sur la Côte-Nord et dans un tronçon de la rivière Saguenay.

Obtention d’un Permis

Pour pêcher la ouananiche, vous devez être en possession d’un permis de pêche ordinaire délivré par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.

Ce permis est valable pour la saison de pêche en vigueur.

Consultez la réglementation sur la pêche sportive pour connaître les règles et les dates précises selon la région où vous souhaitez pratiquer cette activité.

Les Espèces Complémentaires de la Pêche Ouananiche

Lorsque vous pêchez la ouananiche, il est également possible de rencontrer d’autres espèces de poissons dans le même habitat.

Parmi ces espèces complémentaires, vous pourrez trouver le doré, l’éperlan, l’éperlan arc-en-ciel et le saumon atlantique.

Le doré est une espèce populaire parmi les pêcheurs pour sa chair savoureuse. Le doré se trouve souvent dans les zones où se trouve également la ouananiche. La pêche à la traîne et l’utilisation de poissons-nageurs sont des techniques efficaces pour capturer cette espèce.

L’éperlan est une autre espèce que vous pourriez rencontrer pendant la pêche à la ouananiche. Les éperlans sont de petits poissons argentés que l’on trouve habituellement en bancs. Ils constituent une source de nourriture pour la ouananiche et le saumon atlantique, entre autres. Pour les attraper, vous pouvez utiliser des filets, des lancers légers ou des cuillères.

Les éperlans arc-en-ciel sont également présents dans les mêmes eaux que la ouananiche. Ils se distinguent par leurs couleurs vives et leur nageoire dorsale. Vous pouvez les pêcher en utilisant des techniques similaires à celles utilisées pour l’éperlan ordinaire.

Enfin, le saumon atlantique est une autre espèce emblématique que vous pourrez croiser pendant la pêche à la ouananiche. Ce poisson est apprécié pour sa chair délicate et peut être pêché en utilisant des mouches, des leurres ou des poissons-nageurs.

En ciblant ces espèces complémentaires, vous augmenterez vos chances de succès et vous diversifierez vos prises lors de la pêche à la ouananiche.

Les Lieux de Pêche

Lacs

La pêche à la ouananiche est particulièrement appréciée dans certains lacs du Québec. Parmi les plus connus pour cette activité, on trouve le lac Saint-Jean et le lac à Jim.

Ces lacs sont situés dans des régions aux eaux douces, idéales pour la vie de la ouananiche. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’Outaouais sont également des régions propices pour pêcher ce poisson.

  • Lac Saint-Jean : Ce lac est très prisé pour la pêche à la ouananiche. Les pêcheurs peuvent utiliser plusieurs techniques pour attraper ce poisson, notamment la pêche à gué et la pêche en embarcation.
  • Lac à Jim : Situé près de la Réserve faunique Ashuapmushuan, le lac à Jim est un autre endroit idéal pour pêcher la ouananiche.

Rivières

Les rivières froides et oxygénées sont également des lieux de prédilection pour la pêche à la ouananiche. Voici quelques-unes des rivières les plus connues pour cette activité :

  • Rivière Ashuapmushuan : La pêche à la mouche contingentée y est pratiquée dans certains secteurs et durant certaines périodes spécifiques.
  • Rivière Métabetchouane : Cette rivière est un excellent endroit pour pêcher la ouananiche.
  • Rivière Mistassini : La pêche à la ouananiche à la mouche y est également contingentée.
  • Rivière aux Saumons : Tout comme dans l’Ashuapmushuan, la pêche à la mouche contingentée y est pratiquée.
  • Rivière Mistassibi : Elle est également un bon choix pour pêcher la ouananiche.
  • Rivière Péribonka : Avec ses eaux froides et oxygénées, elle offre des conditions idéales pour pêcher la ouananiche.

Foire aux questions fréquemment posées

Quelle est la longueur permise pour l’ouananiche ?

La longueur permise pour l’ouananiche varie en fonction des réglementations de pêche de chaque région. Avant de partir à la pêche, consultez les réglements locaux pour connaître la taille minimale autorisée dans la zone de votre choix.

Où peut-on pêcher l’ouananiche au Kiamika ?

Pour pêcher l’ouananiche au Kiamika, cherchez les zones où le poisson est fréquemment présent, telles que les lacs et les rivières proches. Assurez-vous de consulter les informations locales sur la pêche et les plans d’eau pour trouver les meilleurs endroits.

Quels leurres utiliser pour l’ouananiche au printemps ?

Au printemps, la ouananiche est plus active, ce qui rend les leurres plus efficaces. Utilisez des mouches, des cuillères ou des leurres de type « swimbaits » qui imitent les poissons pourpres que l’ouananiche mange pendant cette période.

Comment savoir la température idéale pour pêcher l’ouananiche ?

La température idéale pour pêcher l’ouananiche peut varier en fonction des conditions locales et saisonnières. Généralement, les meilleures températures se situent entre 10 et 15°C. Surveillez la météo et les températures de l’eau afin de maximiser vos chances de succès.

Copier le lien